megopis_scabricornis3_foto_koehler

L'Aegosome scabricorne (Aegosoma scabricornis) est un coléoptère de la famille des Cerambycidae. De grande taille, brun, il affectionne les arbres âgés malades ou lésés, mais non résineux. Ce longicorne, malgré sa taille, est assez discret. En effet il entre en activité durant les chaudes nuits d'été ! Sa période d'apparition se situe entre juillet et septembre, avec un pic au mois d'août. L'espèce a toujours été bien présente autour du lac Léman. On la retrouve dans plusieurs forêts claires ou dans quelques vieux arbres isolés qui ont échappé à l'abattage.

arbre_chens

Mais encore une fois, j'ai pu constater que sa répartition se réduit d'année en année car ses gîtes deviennent de plus en plus rares et on aperçoit une nette tendance à l'abattage des vieux arbres emblématiques. Pourquoi ?.. La question reste en suspend. Ainsi l'Aegosome est menacé à Chens sur Léman ainsi que d'autres coléoptères qui affectionnent également les vieux arbres. A Chens, une des dernières allées de "trognes" de la région est menacée d'abattage car jugée dangereuse, alors qu'un simple élagage suffirait à sécuriser le périmètre.

Trognes_chens

Les habitants et les responsables ont été alertés et j'espère que ce biotope survivra à l'abattage. L'Aegosome est aussi présent à Excenevex sur le domaine de Rovoré. Là encore les vieux arbres pourraient être menacés mais j'ai également prévenu les responsables, qui avaient déjà abattu un arbre colonisé par une espèce protégée : le Cerambyx cerdo (cette espèce est peu commune dans le chablais). A Saint Disdille l'espèce prospère encore mais il faut rester vigilant car l'un des derniers gîtes du Prione tanneur (coléoptère Cerambycidae rarissime en chablais) y a été détruit...

prione

Prione tanneur, cet insecte a semble-t-il disparu de Saint Disdille... Il ne reste qu'un seul gîte connu dans le Chablais.

arbre_aegosome_rovor_

Arbre colonisé par l'Aegosome sur le domaine de Rovoré.

larve_aegosome_rovor_ 

Jeune larve d'Aegosome creusant une galerie.